lundi 24 juin 2013

Les cosmétiques Bio



Après avoir pris racine dans l'agroalimentaire, le phénomène Bio prend pied sur le marché des cosmétiques en France. Les industriels ont, en effet, bien compris tout le bénéfice qu'ils pourraient tirer des valeurs attachées à ce label vert. De fait, un nombre croissant de marques cosmétologiques Bio sont disponibles à la vente.

Qu'est-ce qu'un produit Bio ?

Les produits cosmétologiques Bio, à l'inverse des produits dit naturels, doivent impérativement êtres certifiés par l'un des labels Bio ci-dessous :
- Ecocert
- Qualité France
- Bio et Eco de Cosmébio
- Nature & Progrès
- BDIH
- UK Soil Association
Un cosmétique certifié Bio ne doit pas avoir de colorant ou de parfum de synthèse. Il n'a ni PEG (molécule chimique), ni paraben (conservateur chimique), ni OGM (organisme génétiquement modifié), ni silicone et ni phénoxyéthanol (tous deux des composés chimiques). Ses ingrédients sont d'origine biologique, ils ne génèrent pas de pollution à leur production. Il n'est pas testé sur les animaux. Seuls les produits ne mettant pas en cause directement la vie des animaux et dont le prélèvement n'a pas d'effet nuisible sur les équilibres écologiques peuvent être utilisés (comme le miel et la cire d'abeille). Enfin, son emballage est réduit et non polluant.

Pourquoi acheter Bio ?

Les cosmétiques actuels sont capables de pénétrer la peau en grande profondeur, traversant bien plus loin que l'épiderme. C'est en s'appuyant sur ce message que les industriels Bio tentent de séduire les consommateurs. À long terme, les cosmétiques Bio sont plus sécurisants pour la santé. Les cosmétiques Bio sont aujourd'hui fabriqués dans des petites compagnies à taille humaine. Les fabricants assurent que leur démarche est réellement écologique. Acheter Bio aide à la protection de la planète. On ne protège pas seulement notre santé, mais on protège aussi l'environnement, les animaux.

Les inconvénients des cosmétiques Bio

Les cosmétiques Bio ont fait l'impasse sur la biologie cutanée. Beaucoup des produits sont, en effet, composés d'huiles essentielles qui contiennent au moins un ou plusieurs allergènes. C'est pour cela qu'il est préférable pour les gens à peau sensible de ne pas les utiliser. Contrairement à ce que pensent les consommateurs, les cosmétiques Bio contiennent des conservateurs. Il existe une liste définie de conservateurs qui sont autorisés en cosmétologie Bio. Il y a, pour l'instant, un manque d'études cliniques recherchées dans le domaine des cosmétiques bio. "La charte bio met du temps à faire des analyses et donc il y a plus de difficultés à intégrer les molécules de dernière technologie antirides dans les crèmes", explique Cyrille Telinge, créateur de la marque innovatrice NOVExpert , "sans études approfondies on ne peut qu'inscrire sur les emballages anti-âge et pas antirides." Autre inconvénient : le coût de production des cosmétiques Bio est plus élevé, d'où un surcoût de 20 % à 30 % sur le prix final.

Où acheter Bio ?

Les produits cosmétologiques Bio se trouvent dans des boutiques spécialisées Bio ( Naturalia , La Vie claire ), dans les grands magasins ( Le Printemps , Les Galeries Lafayette ), dans les parfumeries ( Sephora , Marionnaud ) ainsi que dans certains instituts de beauté et parapharmacies.

Les marques Bio

Grâce au boom du marché Bio, il existe aujourd'hui de plus en plus de marques cosmétiques estampillées "vertes". Chacune se distingue par un positionnement original. La palme de la longévité et de la tradition est revendiquée par l'Allemand Weleda qui produit Bio depuis 1921. Stella McCartney a lancé Care , ligne spécialisée dans le luxe, dont les produits contiennent au moins 65 % d'ingrédients Bio. La marque de maquillage naturel, Couleur Caramel , a une gamme de fonds de teint Bio. Nuxe a créé Bio Beauté by Nuxe , et Origins a créé Origins Organics , toutes deux ont une philosophie basée sur le naturel. La marque française NOVExpert propose des cosmétiques Bio sans huiles essentielles qui sont hypoallergéniques, de plus "On est la première société qui compense entièrement notre carbone", dit Telinge. Pour intégrer ce nouveau marché certains grands groupes de cosmétiques ont racheté des marques Bio déjà existantes, c'est le cas de L'Oréal qui a racheté le laboratoire Sanoflore . Les cosmétiques Bio ciblent aussi les hommes. Les gammes Dermahomme , liste et Florame Home , par exemple, ont été conçues spécialement pour les messieurs.

L'avenir des cosmétiques Bio

À l'heure actuelle, le chiffre d'affaires du marché des cosmétiques Bio en France est estimé à plus de 150 millions d'euros et la tendance Bio devrait continuer à augmenter, même si les cosmétiques Bio ont encore du chemin à faire en ce qui concerne les ingrédients technologiques, notamment sur les produits antirides.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire